Rencontre à la paroisse St Léon avec Mgr Pascal Gollnisch, au sujet de la situation des Chrétiens d’Orient

30 octobre 2014

Mgr Pascal Gollnisch
Mgr Pascal Gollnisch

La situation des chrétiens d’Orient est très grave :

  • En fuite permanente pour éviter le massacre, la décapitation. 2 000 à 3 000 chrétiens vivaient dans la plaine de Mossoul (Ninive).

  • Aucun chrétien n’a accepté de devenir musulman mais des musulmans ont été massacrés pour avoir protégé des chrétiens. Tout a été confisqué aux chrétiens : argent, voiture, bijoux, vêtements quand ils s’enfuyaient.

  • Des évêques sont venus, le chef de l’État, des parlementaires ont manifesté.

  • Aujourd’hui ces populations sont sous la tente. On n’enregistre pas encore

    de pénurie alimentaire mais une grave précarité de la santé ;

L’objectif premier aujourd’hui est de les installer hors d’une tente parce qu’avec la saison d’hiver arrivent le froid, la pluie et la neige. Des bungalows sont espérés mais leur installation est difficile. La zone doit être sécurisée. Les Derchs sont très violents. Ils utilisent la cruauté comme système de terreur.

Quel peut être leur avenir ?

  • Derch doit être neutralisé. La priorité est de garder Qaragosh (le 12 novembre, nous venons d’apprendre la chute de Qaragosh).

  • S’ils restent à Erbil, ils ne peuvent pas vivre en bungalows.

  • S’ils quittent l’Irak, mais pour aller où ?

  • Les parlementaires, un groupe de travail à l’Assemblée Nationale, des diplomates de métiers au Quai d’Orsay travaillent sur ce problème.

Les Filles de la charité aident tous ceux qui en ont besoin dans la mesure de leur possibilité bien sûr.

Visiter le site de l’Oeuvre d’Orient