Comment apprendre, quand on ne comprend pas ?

langueOu comment concilier éducation de qualité dans la langue parlée à la maison et cohésion nationale par la langue parlée ?

Telle est la vraie problématique sous-jacente du document d’orientation publié par l’UNESCO à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, lors du séminaire du 22 février 2016.

… Une éducation de qualité doit être dispensée dans la langue parlée à la maison. Or, selon l’étude de Walter & Benson en 2012, 40% des habitants du monde n’ont pas accès à l’instruction dans une langue qu’ils parlent ou qu’ils comprennent.

L’UNESCO recommande :

  • Enseigner aux enfants dans une langue qu’ils comprennent et faciliter la transition vers l’enseignement des langues officielles,

  • Former les enseignants à enseigner dans plus d’une langue,

  • Recruter des enseignants issus de la diversité,

  • Fournir des matériels pédagogiques inclusifs,

  • Offrir des programmes de préparation culturellement adaptés.

Il y a cinquante ans, le Concile Vatican II ne traitait-il déjà pas la même question avec le passage du latin à l’utilisation des langues véhiculaires à la messe de l’Église catholique romaine ?

Lien vers la page sur le site de l’UNESCO