Génération Climat – « Lutter contre les changements climatiques, sortir de la pauvreté et avoir accès aux droits »

Cop21-CMP11« Bien vivre, une seule famille humaine, cohérence et vigilance » sont les maîtres mots de Véronique Fayet, Présidente du Secours Catholique en conclusion de la Conférence à Génération Climat sur « Lutter contre les changements climatiques, sortir de la pauvreté et avoir accès aux droits ».

Claire Hédon, Présidente d’ATD Quart Monde, l’a relayée en rappelant les menaces majeures sur les Droits de l’Homme, particulièrement si les populations ne sont pas aux cœurs des mutations…

… Dans le volet « Droits humains » des Conférences du 10 décembre, un panel, à l’initiative du Secours Catholique-Caritas France et d’ATD Quart Monde, présentait diverses initiatives en France ou au Pérou pour « Lutter contre les changements climatiques, sortir de la pauvreté et avoir accès aux droits, les défis d’une transition véritablement réussie ». La référence explicite aux Droits humains n’est pas encore totalement acquise dans le dernier projet qui sera soumis à la signature du vendredi 11 décembre. Il y a là un risque très important que n’ont pas manqué de souligner les intervenants.

Véronique Fayet, Présidente du Secours Catholique-Caritas France, voit quatre volets à une transition énergétique juste. Par rapport aux COP précédentes, le débat n’est pas du seul ressort des États mais les ONG et la société civile montrent qu’il se passe des choses, la famille et l’Homme étant au centre du changement de paradigme. On ne peut admettre qu’il y ait des populations qui s’estiment « plus humains » que d’autres. La décision du Tribunal administratif de Calais, obligeant l’état français à un accès aux propriétés fondamentales comme l’eau, montre qu’il devra désormais avoir une cohérence entre les déclarations des politiques et les actions sur le terrain. Même si on peut estimer que la COP 21 aura fait montre d’une réelle sensibilisation, devra demeurer une « vigilance citoyenne » de la société civile pour montrer que nous sommes déjà en marche vers la COP 22 !

Face à la problématique d’un dépassement de l’objectif de 2° qui mettrait 100 millions de personnes en plus en situation d’extrême pauvreté, Claire Hédon, Présidente d’ATD quart Monde a fait cinq préconisations. En premier lieu, ne pas se satisfaire des progrès réalisés en matière de lutte contre la pauvreté en laissant, encore, de côté 20% de la population. Ensuite, faire participer les populations ciblées dans les décisions. Intégrer la notion de justice climatique, faute de voir payer les plus pauvres. Établir un minimum de prestations sociales (maladie, aide à l’enfance) dont des expériences montrent leur apport de valeur ajoutée. Enfin accompagner la transition par des efforts de formation et de création d’emplois.

DHP/Y15/12/AO