L’Humain au Défi du Numérique – Colloque des Bernardins


Colloque du Collège des Bernardins
16 Novembre 2017

L’Humain au Défi du Numérique


Quelques conclusions au terme de deux ans de recherches de la chaire « Numérique et Société » au Collège des Bernardins et des débats qui les ont accompagnées : richesse des réflexions sur l’immense transformation engagée… rien qui ne puisse laisser indifférent, deux idées fortes mises en exergue : savoir Habiter le numérique au service de l’Homme, et surtout : Garder l’Humain au cœur du Monde.


Jacques-François Marchandise, délégué général de la FING et co-titulaire de la chaire :

Nos sociétés entrent dans des mutations profondes et rapides pour lesquelles 5 clés de lecture sont proposées :

  • Monde commun : inclusif, créateur de liens et partages,
  • Monde ouvert : favorable aux innovations et systémique,
  • Monde numérique du long terme à créer en évitant les gains immédiats et intégrant la mémoire collective,
  • Monde incertain mais habitable car « computable », ou les interfaces doivent être pensés,
  • Monde de modèles innovants ou les méthodes de ceux-ci importent plus que les modèles eux-mêmes.

Milad Doueihi, historien et philosophe, co-titulaire de la chaire :

Pour penser le numérique, il faut réaliser le grand écart (sic…) car :

  • Le numérique n’est pas un fait social complet ou total, il va modeler nos sociétés par tâtonnements progressifs,
  • Le numérique va structurer autrement nos sociétés et par l’incertitude nous forcer à la créativité,
  • L’évolution culturelle (apprendre et transmettre) sera plus rapide que l’évolution humaine même si le trans-humanisme apparaîtra « une obsession française » selon Milad Doueihi,
  • Avec la pensée algorithmique de nouvelles formes de savoir vont apparaître et peut-être permettre une sortie du déterminisme pascalien,
  • Avec le numérique, les archives ne seront plus visibles et les ruines inexistantes,
  • Une philologie du numérique apporte une grille de lecture pour cette nouvelle vulgate de l’anglais où le code devient une nouvelle langue à apprendre ou non,
  • L’information devient aussi une nouvelle matière grâce au numérique.

Table ronde : Comment manager à l’heure digitale ? (Sopra Stéria et Société Générale)

Les principales conclusions :

  • Un nouveau rôle pour les managers : passer des ordres visant à donner du sens et du contrôle au support des équipes,
  • Les enjeux sont désormais le savoir et non plus le pouvoir, et par ailleurs comment donner des libertés et agilités aux collaborateurs, en délégant autrement,
  • Les essentiels sont devenus :
    • L’agilité et curiosité,
    • La capacité à la décision,
    • L’autoformation pour acquérir en permanence les nouveaux outils.

Les Conditions d’un Humanisme numérique par le Père F Louzeau (directeur de la chaire) :

Deux questions :

  • Comment devenir humain dans un environnement numérique ? Comment habiter le numérique ?

  • Comment humaniser le choc des hommes entre eux dans les relations, l’économie, et la technique numérique ?

    Il faut rechercher les solutions dans un nouvel humanisme avec les nouvelles sciences, au-delà des humanismes de la Renaissance(XVI), des Lumières(XVIII) et de l’ethnographie du XXe (Levi Strauss). L’Humanisme du numérique doit laisser une place à la Justice aujourd’hui absente et créer une légalité numérique. Il faut envisager de un ordre de justice numérique nouveau, pour faire la preuve que le numérique est bien au service de tous…

Marc Toillier 22/11/2017