Journée Internationale de la Lumière

mercredi 16 mai 2018
à l’UNESCO


La Journée Internationale de la Lumière est une initiative globale donnant une plate-forme pour l’appréciation de la lumière et du rôle central qu’elle joue dans le secteur des sciences, de la culture, des arts, de l’éducation et du développement durable dans des domaines aussi divers que la médecine, la communication et l’énergie. Cette large thématique de la lumière permettra plusieurs secteurs de la société mondiale de participer aux activités qui démontrent comment la science, la technologie, les arts et la culture peuvent atteindre les objectifs de l’UNESCO – l’éducation, l’égalité et la paix.


Suite au succès de l’Année Internationale de la Lumière qui a mis en évidence l’importance des sciences et des technologies à base de lumière et qui a généré plus de 13.168 activités dans 147 pays, le Conseil Exécutif de l’UNESCO lors de sa 200ème session a établi l’Année Internationale de la Lumière le 16 mai comme événement annuel. La Conférence Générale a ratifié cette décision dans le document 39 C/40.


La Journée Internationale de la Lumière sera une célébration annuelle donnant une plate-forme pour l’appréciation continue du rôle central que la science de la lumière et de ses technologies jouent dans la vie des citoyens dans le monde entier. Cela permettra une remémoration des accomplissements de l’Année Internationale de la Lumière pour mettre en avant le profil des sciences et de la technologie dans le monde entier afin d’améliorer et de stimuler l’éducation, la qualité de vie mondiale, et atteindre les Objectifs de Développement Durable mis en place par les Nations Unies dans leur Agenda de Développement Durable pour 2030. Une Journée Internationale de la Lumière contribuera à la mise en place de liens entre les disciplines scientifiques, l’éducation, l’art, en répondant au besoin indispensable d’une science interdisciplinaire, en améliorant le discours entre les citoyens, les scientifiques, les décisionnaires, l’industrie et les organisation non-gouvernementales.


Une Journée Internationale de la Lumière encouragera une communauté globale unie dans les actions pour la science et l’éducation. Une Journée Internationale de la Lumière offrira à l’UNESCO une opportunité de remplir sa mission dans la promotion de la coopération internationale dans les sciences de bases et dans l’enseignement des STEM, et contribuera à la réussite des objectifs cherchant à améliorer la science, la technologie et l’innovation accessible à tout le monde, avec un regard particulier à l’Afrique.


Cette journée s’est ouverte avec une interprétation musicale par la soprano Katerina Mina suivie du discours inaugural de la directrice générale de l’UNESCO Audrey Azouley. Il s’agit de la 1ere journée internationale de la lumière qui doit célébrer le rôle important que joue la lumière dans la vie des citoyens du monde, dans la culture, les arts, les sciences et le développement durable. Ainsi chaque année, le 16 mai sera célébré « journée de la lumière ».


Les intervenants sont venus de partout dans le monde : Mexique, Ghana, Russie, Nouvelle Zélande, Portugal, Italie, USA et des responsables de départements de l’UNESCO.

La lumière a joué un rôle depuis très longtemps quant au développement de l’humanité. C’est une source de sagesse et de vie. Le Ghana a souligné que c’est l’un des siens qui a été le moteur de cette journée en 2O15. La lumière est un facteur de promotion des sciences fondamentales, des technologies qui sont si essentielles au développement de l’Afrique dans tant de domaines.

Des dates étapes ont été citées : 1756 étude de la lumière en Russie, 1876 plusieurs villes ont été illuminées et en 1960 c’est la création du laser.

Des ateliers d’art ont utilisée la lumière comme langage universel. C’est un patrimoine universel.

Les sciences de la lumière ont beaucoup et vite évolué : ondes gravitationnelles, trous noirs, leds solaires, leds connectés etc. Il y a 400 ans, Galilée construisait son premier télescope optique. Aujourd’hui le CERN (organisation européenne pour la recherche nucléaire) puis le SESAME au Moyen Orient rassemblent plusieurs scientifiques autour d’un même projet qu’est la manipulation des atomes et ses résultats… connus et à découvrir. La science élimine les barrières.

En médecine l’imagerie médicale contribue aux progrès des soins. Le laser peut nettoyer et préserver !

L’observation de ciel interroge beaucoup l’humanité. On sait que les étoiles visibles sont mortes depuis longtemps mais nos yeux les admirent dans un ciel non encombré. Les astronautes « parcourent » l’univers et certains vivent quelques temps dans des stations spatiales aménagées scientifiquement.


Cette journée a mis en valeur combien la lumière est un confort, un symbole, voire une icône. C’est aussi aujourd’hui, une source de recherche scientifique qui rassemble les hommes comme le CERN et le SESAME.


Pourquoi au terme de ce compte rendu ne pas citer une phase qui conclurait sur une note d’espérance ? Jésus leur adressa encore la parole. Il dit : « Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais aura la lumière de la vie » (Jean 8:12)