CCIC – Vœux pour l’année 2019

CENTRE CATHOLIQUE INTERNATIONAL DE COOPÉRATION AVEC L’UNESCO

Présentation des vœux 2019


Christine Roche
Présidente du CCIC

Chers Amis,

Il n’est pas banal de commencer le partage des vœux par un hommage à un ami pour toujours.

Je souhaite en effet évoquer la mémoire d’Amin de Tarrazi qui nous a quitté la semaine dernière.

Un homme entièrement donné à ses frères les plus pauvres, il ne vivait que pour les autres, il rayonnait de simplicité, son regard bienveillant et pétillant obligeait à la joie de l’amitié partagée, invitait à tendre la main, à vivre en espérance.

Fils de Saint Vincent de Paul et frère du Bienheureux Frédéric Ozanam, il n’a eu de cesse de s’ouvrir aux autres et à prendre sa part à leurs souffrances et aussi à leurs espérances.

Il avait foi en l’Homme.

Mélomane dans l’âme, il partageait sa passion avec les étudiants du Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris et les aidait en attribuant des bourses grâce au fonds Tarrazi.

Cet homme, devenu tout petit, m’a montré le sens du mot compassion, la force douce et discrète des amitiés fraternelles et fidèles.

Ces dernières années sa fragilité n’atteignait pas la robustesse de ses convictions. Quel bonheur profond nous avons reçu en la personne de cet ami, Amin, un phare pour notre chemin, un HOMME debout.

L’un de mes vœux serait que cette année vous ayez la chance de cheminer avec des hommes et des femmes qui vous donnent de croire en l’Homme, en l’Homme capable de transformer l’Humanité, en l’Homme instrument de paix comme le souhaite François d’Assise.

Ce qui nous rassemble aujourd’hui, c’est notre volonté de construire la paix en s’appuyant sur la Déclaration Universelle des Droits l’Homme, signe d’espérance pour l’Humanité.

Parce que nous croyons comme Amin qu’il y a toujours quel quelque chose à faire pour la paix, pour nos frères dans le désarroi, dans l’angoisse,

Jeunes, moins jeunes, aînés, dans nos familles, dans notre environnement professionnel, associatif, dans nos communautés, agissons ensemble habités par l’Espérance :

Que là où est la haine, nous mettions l’amour
Là où est la discorde, nous mettions l’union
Là où est le désespoir, nous mettions l’
espérance

Là où est la tristesse, que nous mettions la joie.


Bonne et heureuse Année !

A Paris le 24 janvier 2019