Le CCIC et sa présidente, Christine Roche, ont participé activement à deux récents forums internationaux :

« Un nouveau regard sur les migrations » en septembre 2018 à Tunis, forum international des ONG en partenariat avec l’UNESCO et le CCIC comme co-organisateur et modérateur.
« Les migrations irrégulières de l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe : quels défis pour les pays de la CEDEAO ? » en mars 2019 à Grand-Bassam (Côte d’Ivoire) à l’invitation de la délégation de la Côte d’Ivoire auprès de l’UNESCO.


Les migrations de masse des dernières années ont profondément déstabilisé les pays de départ, de transit et d’accueil tant en Afrique qu’au Proche ou Moyen Orient ou en Amérique latine. Les origines des migrations sont diverses mais trop souvent les souffrances du voyage infernal laisseront des blessures, des rancœurs, sources de violences à plus ou moins long terme.

En s’engageant dans la préparation du forum international des ONG en collaboration avec l’UNESCO à Tunis « Un nouveau regard sur les migrations » ou en participant au forum organisé par la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO « Les migrations irrégulières de l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe : quels défis pour les pays de la CEDEAO ? », le CCIC a voulu prendre sa part à la lutte pour que les migrations ne soient plus des rêves qui se transforment pour beaucoup en cauchemars, où l’on risque sa vie car on n’a rien à perdre, où l’eldorado attendu est un enfer. Comment organiser des migrations sûres et régulières ? Comment réduire les causes de départs irréguliers ou forcés?

Ces forums sont des lieux de rencontres permettant d’avoir accès à des analyses statistiques, sociologiques et scientifiques, d’appréhender les situations locales et régionales; de s’enrichir des initiatives des nombreuses ONG engagées sur le terrain et des programmes gouvernementaux en discussion; de rencontrer les acteurs et ainsi de faciliter les collaborations possibles ; de travailler ensemble à la recherche de solutions ; d’utiliser les conclusions /recommandations dans les plaidoyers ou pour penser une stratégie d’aide aux populations.


A Tunis, le CCIC a pu faire intervenir : Lucie Agbo fondatrice de l’association « femmes au mille bras » en Centrafrique, qui redonne aux femmes ayant subi des violences l’estime de soi et leur apprend un métier pour devenir autonomes ; Patrick Abissemba, ancien réfugié ayant passé sa jeunesse dans un camp du Malawi. Maintenant étudiant au Canada, il s’engage comme formateur en éducation à la non violence dans des camps de réfugiés et désire retourner en Afrique.

Madame Al Nashif ADG du secteur SHS à l'UNESCO et Lucie Agbo, fondatrice de l'association "femmes aux mille bras"
Madame Al Nashif ADG du secteur SHS à l’UNESCO et Lucie Agbo, fondatrice de l’association « femmes aux mille bras »

L’atelier modéré par Christine Roche s’est interrogé sur la gestion de l’information sur la migration, avec l’intervention de Jean Bolly, de l’association AJAD, qui a exposé son travail pour dénoncer les recrutements des jeunes par des réseaux mafieux en Côte d’Ivoire.

Ce forum n’ayant pas traité les causes de départs contre lesquelles le CCIC pense qu’il est primordial de lutter, Christine Roche a accepté l’invitation de la délégation de la Côte d’Ivoire d’assister au forum de Grand-Bassam en mars sur les migrations clandestines.

Représentants de IFOR, CCIC, AJAD,JECI,AIC, ATD quart monde, Pax Romana, MMM, Religions pour la paix et Genc Seiti, directeur au secteur ERI
Représentants de IFOR, CCIC, AJAD,JECI,AIC, ATD quart monde, Pax Romana, MMM, Religions pour la paix et Genc Seiti, directeur au secteur ERI

A Grand-Bassam, lors d’un entretien avec Madame la Ministre de l’éducation Kandia Camara, le CCIC a affirmé le désir de participer, grâce aux ONG de la plateforme présentes en Côte d’Ivoire, aux programmes en faveur de la lutte contre les migrations irrégulières et les réseaux mafieux de traite des êtres humains, en particulier par les actions auprès des jeunes.

Lire le texte déclamé par Dr. DJATCHI Gnagbo Raymond : Les migrations irrégulières, une mort trempée.

Christine Roche et Madame la Ministre Kandia Camara
Christine Roche et Madame la Ministre Kandia Camara

Madame Anne Lemaistre, directrice du bureau UNESCO à Abidjan, s’est montrée très attentive aux possibilités de collaborer avec des ONG de la plateforme du CCIC en Côte d’Ivoire.

La présence au Forum de Fréderic Ello, président du MIDADE en Côte d’Ivoire, a permis au CCIC d’être représenté par un membre actif auprès de la jeunesse. Une dynamique pourrait réunir les membres de la plateforme dans des actions conjointes, Alex Kouakou président de MIEC Pax Romana seraient partants.

Christine Roche et Alex Kouakou, président de MIEC
Christine Roche et Alex Kouakou, président de MIEC
De g à drte Jean Bolly président de AJAD, Christine Roche , Raymond Gnagbo, Madame Anne Lemaistre.
De gauche à droite : Jean Bolly président de AJAD, Christine Roche , Raymond Gnagbo, Madame Anne Lemaistre (2ème à partir de la droite).

Les nombreuses personnalités politiques ou de la société civile de la CEDEAO ont montré leur détermination à lutter contre le fléau des migrations irrégulières qui appauvrissent les pays de départ et détruisent tant de jeunes pourtant éduqués mais qui ne trouvent pas dans leur pays réponse à leur désir de réussite.

Madame Giuseppina Maria NICOLINI, Mairesse de Lampedusa a bouleversé les participants par le récit poignant de l’accueil des migrants (morts et vivants) par les habitants de l’île de Lampedusa.

madame Giuseppina Nicolini , Mairesse de Lampedusa
Madame Giuseppina Nicolini , Mairesse de Lampedusa
 

Ce forum a permis de réunir l’accord des représentants Etats de la CEDEAO présents pour émettre des recommandations les engageant à mettre en place des actions pour lutter contre les migrations irrégulières et favoriser les migrations régulières.


Lire les recommandations du forum de Tunis

Lire le rapport général du forum de Grand-Bassam

Lire les recommandations du forum de Grand-Bassam