UNESCO – Conférence Internationale des ONG 2018

UNESCO – CONFÉRENCE INTERNATIONALE
DES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES

17-19 Décembre 2018


« Valoriser l’engagement et la contribution des ONG partenaires de l’UNESCO »


Ouverte par M. Firmin Edouard Matoko, Sous-Directeur général pour la Priorité Afrique et les Relations extérieures, UNESCO, et par M. Philippe Beaussant, Président de la Conférence internationales des ONG, Comité de liaison ONG-UNESCO, la Conférence internationale des ONG 2018 a réuni pour trois jours, du 17 au 19 décembre, au siège de l’UNESCO, plus de 250 participants.


La Conférence 2018 avait pour thème de réflexion « Valoriser l’engagement et la contribution des ONG partenaires de l’UNECO » et s’articulait autour de deux sous-thèmes : « Agir ensemble : La force collective des ONG » et « Communiquer, informer, dialoguer ». Lieu privilégié de rencontres entre l’UNESCO et les ONG, et entre les ONG elles-mêmes, la Conférence a permis de faire le bilan des actions collectives des ONG conduites en 2017 et 2018 et d’envisager les grandes lignes de la coopération collective pour les années 2019-2020. Les participants étaient également appelés à élire un/e nouveau/velle Président/e de la Conférence, ainsi qu’un nouveau Comité de liaison ONG-UNESCO.


Comité de liaison ONG-UNESCO -Bilan des actions conduites en 2017 et 2018

Deux champs d’actions ont été mis en exergue : les Forums internationaux et les Journées internationales.

Forums internationaux :

  1. Forum sur le thème « La jeunesse et son impact social » (Riyad, Arabie saoudite, 3-4 mai 2017) organisé par le Comité de liaison et le Secrétariat de l’UNESCO en partenariat avec la Fondation saoudienne MiSK. Il a rassemblé quelques 2000 participants, parmi lesquels des ONG partenaires de l’UNESCO et des jeunes de 70 pays.
  2. Forum sur le changement climatique sur le thème « Changer les esprits, pas le climat » (Paris, siège de l’UNESCO, 7-8 décembre 2017) organisé par le Comité de liaison, en coopération avec le Secrétariat de l’UNESCO et soutenu financièrement par la Fondation Kenn de l’entrepreneur Keneth Kam. Deux ans après l’Accord de Paris sur le climat, le Forum entendait permettre à plus de 300 représentants de la société civile de partager leur vision de la contribution des ONG à la lutte contre le changement climatique, et plus particulièrement à la mise en œuvre de la Stratégie actualisée de l’UNESCO pour faire face au changement climatique adoptée par la Conférence générale à sa 39ème session en novembre 2017.
  3. Forum sur les migrations « Un autre regard sur les migrations » (Tunis, 26-27 septembre 2018) préparé par un comité d’ONG en lien avec des membres du Comité de liaison et avec le soutien de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme et le parrainage du gouvernement tunisien. Il a rassemblé plus de 150 participants délégués par les ONG. Il s’inscrivait dans la célébration en Tunisie du 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
  4. Forum sur les sciences « La science, bien commun de l’humanité » (Moscou, 26-27 novembre 2018), structuré autour de deux piliers : « La science dans les têtes, la science dans le siècle » animé par un comité d’ONG et le Comité de liaison, et « La diplomatie scientifique comme facteur de coopération internationale et de sécurité mondiale » animé par l’Académie Russe des Sciences. Le Forum a réuni 150 participants venus d’une cinquantaine de pays.

Journées internationales :

  1. Journée internationale de la Paix « Imagine un drones ou un robot pour la paix » (Tunis, 28 septembre 2018), résultat du travail d’un petit groupe d’ONG et d’artistes, de peintres et sculpteurs, d’artistes de bandes dessinées, de réalisateurs de vidéos, il a permis de rassembler une cinquantaine d’œuvres de 14 pays et la réalisation de films.
  2. Séminaire international sur les droits de l’homme « Agir pour l’égalité » (Tunis 29 septembre 2018) organisé par l’Institut Arabe des Droits de l’Homme en partenariat avec le Comité de liaison et la commission Qatari des droits de l’homme. A rassemblé 300 participants représentant des ONG tunisiennes et internationales.
  3. Journée internationale de la fille « Assurer une éducation inclusive et équitable pour tous » – ODD4) (Siège de l’UNESCO, 11 octobre 2018), résultat du travail de 30 ONG partenaires de l’UNESCO, avec le soutien de la Division égalité des genres et le secteur Éducation de l’UNESCO, et le Comité de liaison. La journée s’est conclue par la publication d’un « Manifeste pour l’éducation des filles ».

Le Rapport d’activité du Comité de liaison 2017-2018 faisait encore état de plusieurs engagements et actions, en particulier dans les domaines du renforcement du dialogue avec les Etats membres, les réunions du Comité sur les PNG (Partenaire Non Gouvernementaux), de la CCONG – Éducation 2030 (Consultation collective des ONG pour l’objectif Education 2030), la participation à la Conférence Générale de l’UNESCO.

La présentation s’est conclue par un court rapport financier qui ne comportait pas les financements extérieurs des pays partenaires ou d’accueil et donc n’était pas significatif.

La parole a été brièvement donnée aux participants mais les sujets de fonds comme celui d’une véritable intégration des ONG dans la préparation des Forums, ou celui de leur financement, n’ont pas pu être abordés (ils le seront dans les sessions suivantes).


« Communiquer, informer, dialoguer : des outils pour l’engagement et la contribution des ONG »

Table ronde animée par M. Patrick Gallaud, vice-président du Comité de liaison, avec un panel de représentants d’Etats membres et d’ONG. S’éloignant quelque peu du thème, la première partie de la discussion a consisté dans la description par chaque ONG ses propres activités sur le terrain (volontariat dans le domaine patrimonial, formation, promotion de la non-violence,…), de ses liens avec d’autres ONG locales et avec l’UNESCO ou de ses branches locales. Les représentants des Etats membres insistaient quant à eux à la fois sur la convergence essentielle entre les trois piliers : Etats membres, UNESCO et ONG, mais également sur les difficultés résultant de la multiplicité des ONG, et enjoignaient les ONG à ne pas limiter leur contacts avec le Siège de l’UNESCO.

Un deuxième temps portait sur comment améliorer la communication et les relations Etats membres et ONG. De nombreuses propositions ont été avancées : que l’UNESCO ne devienne pas une « bulle », refaire des forum de toute la société civile plus large que le seul mécénat, ne pas oublier le millier d’ONG qui n’ont pas voix au chapitre, ne pas oublier la dimension humaine des contacts, pour le Comité de liaison faire du « burden sharing », se répartir les contacts, qu’il ne soient pas le seul fait du président, partager les réalités et les complémentarités, rendre visible les actions que font les ONG. Que les ONG soient des « lanceurs d’alerte » comme le suggérait Patrick Gallaud.


« Agir ensemble, la force collective des ONG »

Animée par Mme Victoriat Lovelock, Vice-présidente du Comité de liaison, la table ronde a permis, après un exposé introductif, d’entendre la présentation de plusieurs projets concrets réalisés par les ONG.

L’exposé introductif a souligné que la force collective des ONG provenait de quatre éléments : leur capacité de proposition, leur force d’action, l’avantage de leur continuité et leur pouvoir d’innovation.

Quant aux projets, ils incluaient le ICH NGO Forum – plateforme des ONG sur le patrimoine culturel immatériel, le rôle des ONG concernant le patrimoine mondial, la consultation collective des ONG sur l’Éducation 2030 (CCONG-Education 2030) et les initiatives collectives des ONG à la suite des Forums internationaux : Formation des hydrologues en Afrique, Projet pilote sur les migrants et Manifeste pour l’éducation des filles.


« Stratégie du Comité de liaison ONG-UNESCO pour 2019-2020

La parole a été donnée aux participants de la Conférence Internationale pour exprimer leurs questions et propositions pour la stratégie du nouveau Comité de liaison 2019 – 2020, les principaux thèmes avancés étaient les suivants :

Les Forums internationaux : renforcer le rôle des ONG dans leur préparation et le choix des intervenants, nécessité d’un travail général sur la question des suites des Forums et en particulier du Forum Sciences, que leur suivi soit envisagé dès la préparation du Forum avec la question de leur financement, qu’il y ait moins d’intervenant et une réelle possibilité de débattre avec la salle. Des thèmes proposés : éducation inclusive formelle et non formelle, éducation à la citoyenneté mondiale en 2020 (conférence en Korée en 2020 sur la citoyenneté mondiale), le patrimoine mondial matériel et immatériel. Poursuivre le travail sur non-violence et paix. Festival pour la paix à l’UNESCO.

Renforcer la participation des jeunes : collaboration ONG éducation et ONG étudiants, café ONG-jeunes, actions des ONG jeunes en lien avec les objectifs de l’UNESCO par exemple abolition des armes nucléaires, développer le rôle des jeunes auprès du Conseil.

Financement des ONG et de leurs projets : financement des Forum, soutien des programmes des ONG qui en ont besoin.

Communication : améliorer le dialogue CIONG/ONG et le travail en commun, travailler / augmenter les relations ONG et Secteurs, faire des projets conjoints dans le cadre 2030, inventer un nouveau lobbying et avoir accès aux bonnes informations, avoir un outil qui rassemble les connaissances des projets conduits par les diverses ONG et partenaires.


Élection pour la présidence de la Conférence Internationale des ONG et pour les membres du Comité de liaison (photo).

Pour agrandir, cliquer sur la photo des membres élus au Comité de Liaison

Trois personnes étaient candidates à la présidence (en ordre alphabétique) : Mme Archontia Anastasaki (Fédération syndicale mondiale – FSM), M. Richard Francis Apeh (Jeunesse étudiante catholique internationale – JECI), Mme Marie-Claude Machon Honoré (International Federation of Business and Professional Women – BPW). Mme Marie-Claude Machon Honoré a été élue à la présidence au premier tour.

La Conférence Internationale a par ailleurs élu les 10 membres du Comité de Liaison. M. Philippe Beaussant, ancien Président de la Conférence Internationale, ainsi que M. Richard Apeh font partie des 10 membres élus.

DG/31-12-2018

Lire l’acte de candidature de Mme Marie-Claude Machon